Le Tour de France approche !

Le Tour de France est une compétition cycliste mythique attendue chaque année, par des millions de fans à travers la planète ou aux bords des routes. Après une édition 2020 plus que particulière et disputée en septembre, la 108ème édition du Tour devrait retrouver ses habitudes. Départ prévu de Brest, le 26 juin prochain. 

La Bretagne en secours

Terre de vélo légendaire, la région bretonne a répondu au pied levé à l’appel à l’aide des organisateurs ASO et du directeur de l’épreuve, Christian Prudhomme. Copenhague et le Danemark devaient accueillir le grand départ de ce Tour de France mais le report de l’Euro de football à cette même période a contrecarré les plans des organisateurs locaux. 

Océan Bretagne

De magnifiques paysages attendent les coureurs – Photo par JoelleLC, CC0 

ASO se trouvant dans une impasse après une telle annulation, seule la plus cycliste des régions françaises pouvait voler à son secours. Le Tour partira donc de Brest pour quatre jours en Bretagne qui promettent comme toujours, un scénario mouvementé entre arrivée en côte à Mûr de Bretagne, étape taillée pour puncheurs dans le Finistère et deux autres promises aux sprinteurs dans le Morbihan et l’ille-et-Vilaine. 

Un parcours taillé pour les grimpeurs/rouleurs

Sans surprise, la plus grande course cycliste du monde et le deuxième grand tour du calendrier de l’UCI, sera promise à un grimpeur. Avec des grandes étapes de montagne à prévoir dans les Alpes et les Pyrénées, les équipes de leaders vont s’activer dès que les cols s’érigeront devant eux. 

Leurs équipes devront également les protéger dans certaines étapes où les coups de bordure seront envisageables. Il faudra en effet se méfier du vent, notamment lors de la 6ème étape entre Tours et Châteauroux. Mais ces mêmes leaders seront parfois laissés devant le fait accompli. Avec assurance, à deux reprises. 

S’il est possible grâce à différents jeux concours de parfois remporter un vélo d’une valeur immense, nul doute qu’il soit impossible d’approcher la puissance développée par les plus grands rouleurs de la terre. Il est pour le moment impossible de confirmer ou non sa présence sur le prochain Tour de France, mais sur les deux contres la montre individuels planifiés sur cette prochaine Grande Boucle, Filippo Ganna pourrait bien écraser les pédales de son vélo à plusieurs milliers d’euros également. 

Considéré comme le meilleur rouleur de la planète, l’Italien cochera en cas de présence sur ce Tour, les deux contres la montre autour de Laval et en direction de Saint-Emilion, pour l’avant-dernière étape de ce Tour. Sur ces deux étapes, les grimpeurs et favoris de ce Tour devront faire la différence ou sauver les meubles pour les plus fragiles lors des exercices individuels. On se souvient aisément de coureurs exceptionnels comme Andy Schleck ou Samuel Sanchez, aussi à l’aise lorsque les routes s’élèvent que déroutés lors des contres la montre. 

Des monuments au programme

tour-de-france

Andy Schleck était un grimpeur fantastique – Photo par chezbeate, CC0 

Tourmalet, Peyresourde, Cormet de Roselend… Tant de noms qui sentent bon l’histoire du Tour et la légende de celui-ci. Mais parmi les monts ou cols mythiques de cette course, un seul revient depuis l’annonce du parcours, sur toutes les lèvres : le Mont Ventoux. 

Lors de la onzième étape, le « géant de Provence » sera escaladé à deux reprises et presque paradoxalement, l’arrivée se fera à Malaucène, au pied du mont chauve. On promet l’enfer aux coureurs et il est fort probable qu’ils ne subissent rien de mieux en ce mercredi 7 juillet.

Il fait souvent extrêmement chaud sur le Mont Ventoux et la double ascension d’un monument grivois fera à coup sûr des dégâts parmi les favoris. La descente vers la ligne d’arrivée promet d’être vertigineuse et le futur vainqueur devra prendre tous les risques depuis le Mont Serein qui porte d’ailleurs très mal son nom

Un parcours alléchant qui tiendra en haleine tous les passionnés de cyclisme et les habitués, devant leurs télévisions ou sur le bord des routes. Le Slovène Tadej Pogacar remettra sans doute son titre en jeu et il faudra vraisemblablement compter sur le revanchard Primoz Roglic, bien enclin à oublier ses mésaventures de l’édition précédente. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.