M-commerce : comment protéger vos données sensibles ?

En France, deux entreprises sur trois sont victimes de cybercriminels, avides de données sensibles. À noter que les attaques informatiques engendrent des réparations qui se chiffrent par milliards d’euros. Il faut penser alors à préserver les fuites de vos données personnelles, surtout lorsque vous effectuez des achats depuis votre smartphone ou votre tablette (cela s’appelle le M-commerce ou commerce mobile). En effet, la divulgation d’informations confidentielles peut avoir de lourdes conséquences. Gros plan sur les mesures existantes pour contrer les attaques des cybercriminels.

Les recours aux filtres de confidentialité

Les filtres de confidentialité contribuent à protéger aussi bien les données personnelles que professionnelles enregistrées dans votre PC, dans votre smartphone ou tablette. En effet, lorsque vous les consultez dans les lieux publics, vous exposez vos informations confidentielles aux regards indiscrets. Grâce au filtre de confidentialité, personne d’autre que vous ne peut voir les données affichées sur l’écran de votre mobile ou de votre smartphone.

Et pour optimiser le confort d’utilisation, les filtres de confidentialité en verre trempé pour iPhone ne redoutent pas les chocs. Comptez aussi sur une gamme de filtres anti lumière bleue BlueCat Privacy adaptée pour les ordinateurs. Sinon, vous pouvez toujours faire appel à un service de découpe sur mesure qui adapte le filtre aux dimensions de votre écran.

Mine de rien, les filtres de confidentialité jouent un rôle essentiel dans la préservation des données sensibles, surtout lorsque vous devez voyager régulièrement. Ils masquent efficacement l’écran de votre smartphone ou de votre PC lorsque vous devez les utiliser dans le train, les transports en commun et les lieux publics. Ainsi, vous n’aurez plus à changer la position de votre PC portable pour éviter les regards un peu trop curieux de vos voisins.

oeil internet

Protection des données sensibles : la sécurisation de tous les accès

D’après un rapport de Forbes-BMC, la majorité des pirates en ligne exploitent les failles connues plutôt que celles qui sont complexes. Il s’avère donc essentiel de mettre à jour le système d’exploitation, les frameworks ainsi que les applications. Les pare-feu, antivirus et antispam limitent aussi les tentatives d’intrusions.

La protection des données personnelles passe aussi par le changement de mot de passe. Privilégiez les mots les plus complexes possible. À ce propos, l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information recommande les mots de passe de plus de douze caractères. Bien évidemment, les chiffres et les caractères spéciaux y sont fortement recommandés.

Le cloud sécurisé : une solution efficace et peu onéreuse

Malgré la mise en place d’infrastructure en interne visant à protéger les données sensibles, une entreprise n’est jamais à l’abri d’une cyberattaque. Pour les TPE et les PME, la sécurisation du serveur de fichier en interne se révèle assez coûteuse. De plus, cette option peut ne pas être totalement fiable face à la recrudescence de la cybercriminalité.

Le recours au Cloud sécurisé peut donc s’avérer intéressant également pour ceux qui prévoient d’ouvrir une microentreprise. Outre la sécurité optimale des données sensibles, cette solution séduit pour sa souplesse d’utilisation. L’entreprise maîtrise ainsi le budget alloué à la protection des informations confidentielles. Toutefois, il lui faudra se fier à un prestataire certifié. Ce dernier devra ainsi proposer une solution sur-mesure, en accord avec les besoins réels du client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.