Le test de paternité reste une analyse génétique qui qui permet de confirmer les liens de filiation biologique qui existe entre un homme et un enfant. Le test de parenté est également connu comme un test ADN. Ce test est généralement sollicité dans le cadre des procédures juridiques qui est ordonné par le juge aux affaires familiales.

Pourquoi effectuer un test ADN ?

ADN

La raison principale qui pousse une grande majorité de personnes à effectuer un test de parenté reste le fait de vouloir connaître l’identité du père d’un enfant. Généralement, le teste doit être ordonné par un juge c’est-à-dire suite à un jugement.

Dans les actions juridiques suivantes, le test de parenté peut être contesté. D’abord, lors d’une recherche de paternité qui doit être entamée quand un enfant n’est pas reconnu par le père. Ensuite, il faut faire le test afin de rétablir la présomption de paternité. Dans ce cas, le test sera utilisé afin de prouver la paternité d’un conjoint dans le cas où le couple a divorcé par exemple.

Les testes ADN se font aussi lors des contestations de paternité, pour mener des actions dans un contexte de succession ou encore pour vérifier les actions qui sont liées à l’immigration.

En réalité, en quoi consiste le test de parenté ?

Il consiste à faire le lien biologique entre le père et l’enfant. Le résultat de ce test ADN est tiré de la comparaison entre l’ADN du père potentiel de l’enfant et de ce dernier. Au moment où le test révèle que l’ADN de l’enfant correspond à celui du père présumé, la probabilité du test s’élève à 99%.  Par contre, quand ce dernier ne coïncide pas, l’individu n’est donc pas le père biologique de l’enfant.

Positions de la loi par rapport au test de paternité

D’emblée, il convient de préciser que le test de paternité doit seulement être effectué dans le cadre d’une procédure judiciaire qui nécessite l’établissement d’un lien de filiation. Seul un juge du tribunal de grande instance saisi par un avocat peut ordonner cette action. De ce fait, si vous effectuez une démarche de recherche de paternité à titre privé, sachez que vous agissez en confrontation avec la loi en vigueur en France. De plus, les professionnels qui effectuent le test ADN doivent être agréés par l’Etat. Sinon, si vous refusez d’effectuer un test de paternité, sachez que cela peut être interprété par un aveu de la paternité.

Que penser des tests de paternité sur internet ?

main sur souris

Actuellement, nombreux sont les sites qui proposent cette prestation. Des laboratoires étrangers se chargent de leurs réalisations. Le coût tourne généralement autour de 100 euros. A ce prix, vous pourrez connaître vos origines, votre père en envoyant un échantillon de vos cheveux ou de votre salive. Nombreux sont les prestataires qui proposent ces genres de tests ADN. Vous pouvez découvrir les avis sur MyHeritage par exemple. Mais il faut faire un tri pour éviter de tomber sur ceux qui proposent des résultats peu fiables.

Toutefois, sachez qu’effectuer un test ADN via internet reste une procédure illégale. Il se peut que l’envoi soit confisqué par les douanes et vous pourrez passer un an en prison avec 15 000 euros d’amendes.