Il est souvent malaisé, surtout pour les jeunes conducteurs, d’estimer correctement l’état de ses pneumatiques et de savoir précisément à quel moment il convient de les remplacer. Ci-dessous quelques éléments de réponse pour vous aider à bien évaluer l’état de votre monte pneumatique et savoir s’il est temps de les remplacer ou non.

L’aspect général du pneu

Avant toute considération technique, un examen à l’œil nu du pneu permettra déjà d’avoir une évaluation générale de son état. Une usure dissymétrique de la bande de roulement, qui démontre également un problème de géométrie du train avant (parallélisme, carrossage), signifiera automatiquement la mise au rebut du pneu concerné. Par ailleurs, des coupures sur le flanc du pneu, ou encore l’apparition de hernies dues à de gros chocs, sur les trottoirs par exemple, équivaudront automatiquement au remplacement des deux pneus sur le train concerné.

Témoin d’usure

Si l’aspect général du pneumatique est satisfaisant, il conviendra de s’intéresser aux témoins d’usure qui sont incrustés dans les rainures de la bande de roulement. Ces témoins ne doivent pas affleurer la bande de roulement et si c’est le cas, cela signifie que le pneu doit être changé. En effet, les rainures doivent toujours avoir au moins 1,6mm de profondeur, une usure de ce témoin signalera donc que cette valeur minimale est atteinte. Les rainures sont importantes quand la voiture roule sur le mouillé, une faible profondeur de celles-ci ne permettra pas d’évacuer correctement l’eau sous le pneu, avec tous les risques que cela comporte comme la mauvaise adhérence du pneu à la route ou encore les risques d’aquaplaning.

L’âge du pneu

L’aspect général du pneu et le témoin d’usure sont satisfaisants ? Cela ne signifie pas pour autant que le pneu soit en état de rouler, car un dernier élément rentre également en compte : l’âge du pneu. Au-delà de 5 ans, la gomme perd de son efficacité et même si vous avez peu roulé avec ces pneumatiques, ils perdront de leur efficacité, même si en apparence ils semblent en bon état. Une astuce permet de lire la date de fabrication du pneu, pour ce faire, repérez la mention “DOT” sur le flanc du pneu. À la fin de cette inscription, vous trouverez 4 chiffres. Imaginons que ces 4 chiffres sont 3517, cela signifiera que ce pneu a été construit la 35e semaine de l’année 2017. Malgré sa perte d’efficacité, on peut estimer que le pneu peut être utilisé jusqu’à 10 ans après sa fabrication, au-delà il devra être impérativement remplacé.

Indépendamment de toutes ces considérations techniques, il est impératif que vous vous sentiez en sécurité au volant. Si vous sentez que la tenue de route de votre voiture s’est dégradée, que le patinage est excessif au démarrage, que les distances de freinage se sont rallongées ou que vous appréhendez de rouler sous la pluie, il est sans doute temps de songer à remplacer vos pneumatiques. Dernier point à savoir : les pneus se changent toujours par deux sur le même train, à l’avant ou à l’arrière.