Investissement immobilier : comment mutualiser les charges ?

Afin de mieux rentabiliser votre investissement immobilier, de nombreuses possibilités existent. Parmi celles-ci, la mutualisation des charges. À titre d’exemple, vous pouvez procéder à un investissement en SCI. Un tel statut vous offre des avantages intéressants. Voici l’essentiel à savoir sur une SCI.

Que représente une SCI ?

Définie comme Société Civile Immobilière, la SCI s’assimile au statut juridique d’une entreprise reposant sur des investissements immobiliers. Sa création implique une interaction entre différents associés ayant à leur tête un gérant. Pour mieux gérer et monétiser un investissement immobilier, vous pouvez ainsi y avoir recours. En découvrant les avantages de la SCI, vous comprendrez l’intérêt de recourir à ce statut. De plus, si vous décidez d’en créer une, vous disposez de fiches pratiques et de conseils pour mener à bien votre projet.

investissement immobilier SCI

Quelles sont les étapes de création de ce type de société ?

À l’instar de toutes les entreprises, la création d’une SCI débute par la rédaction de ses statuts. Pour ce faire, vous avez besoin des services d’un notaire. Le centre des impôts se charge de la validation de ces statuts à la suite de leur enregistrement. L’étape suivante est celle du dépôt d’un capital social. Celui-ci peut être fixe ou variable (l’intervalle des montants étant mentionné dans les statuts dans ce cas).

Vient alors l’étape de la publication de la SCI dans un journal d’annonces légales. Il faudra fournir certaines informations sur votre entreprise. Il s’agit notamment du nom, du statut juridique, du siège social et de l’identité du gérant. Il vous faudra également constituer un dossier pour l’immatriculation de votre société. Il est utile pour son inscription dans le registre du commerce et des sociétés.

Quel type de Société Civile immobilière mettre en place ?

En général, il existe cinq types de SCI. Vous avez la possibilité de choisir l’option la plus adaptée à vos objectifs et besoins. Pour commencer, la SCI dite familiale est idéale pour une gestion des biens immobiliers en famille. En association des parents ou en couple, vous pouvez ainsi en créer une. Son principal avantage est la facilitation de la cession des biens. Il y a également la SCI de gestion/location qui met en relation au moins deux associés. Ils peuvent acquérir et gérer ensemble des biens immobiliers. Quant à la SCI d’attribution, elle implique un titre de propriété proportionnel aux parts sociales de chaque associé.

De plus, la SCI de jouissance à temps partagé est peu populaire. Ce type de société ne génère pas de revenus. Au contraire, elle se caractérise par un usage personnel du bien immobilier par les différents associés. Enfin, la SCI dite de construction/vente implique d’abord une acquisition de logements. Il sera ensuite question d’une revente, faisant exception à la loi régissant les sociétés civiles. La valeur de l’investissement entre l’achat, la construction et la vente du bien se partage entre les associés.

Quel est l’intérêt de la création d’une telle entreprise ?

Une SCI se caractérise surtout par sa flexibilité de gestion. Le cadre légal y afférent est en effet favorable à une organisation simpliste. Les décisions se prennent en assemblée et en fonction de consensus. Elle est également utile au partage des charges, des coûts en rapport avec le bien immobilier considéré. Elle limite également les risques d’indivision tout en assurant la protection du patrimoine immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.