Ce mardi 14 mai, l’Organisation Mondiale pour la Santé met en place le guide intitulé Replace. Un plan qui retrace étape par étape les mesures nécessaires pour éliminer les acides gras produits industriellement à l’échelle planétaire. L’OMS établit son plan d’action sur cinq ans. Cela dit qu’il doit prendre effet d’ici l’horizon 2023.

Cette opération vise à protéger la santé des consommateurs, et par conséquent, sauver des millions de vie. Selon l’OMS, ces composés nocifs sont à l’origine de 500.000 décès chaque année par la maladie vasculaire. Un chiffre qu’il entend bien réduire au cours des prochaines années à venir. Mais pour quelles raisons les acides gras trans industriels doivent disparaître de nos assiettes ?

Les acides gras trans industriels, c’est quoi ?

Acide gras

On a à faire à des molécules complexes. Elles font partie des acides gras insaturés qui sont d’origine naturelle ou artificielle. On les retrouve essentiellement dans l’estomac des ruminants (vaches et moutons) par les bactéries qui y résident. Il en existe également dans ces animaux et dans leur lait, mais en faible quantité.

Le souci principal de l’OMS relève de leur aspect industriel. En fait, ces acides insaturés « sont  synthétisés via des procédés industriels comme l’hydrogénation des huiles végétales. » Or, ce procédé va transformer les graisses insaturées en graisses saturées pour aboutir à certaines propriétés physiques. Une hydrogénation trop importante peut être trop friable d’où l’interruption du processus pour avoir des graisses partiellement hydrogénées.

À quoi ça sert ?

Acide gras trans industriel

L’introduction de ces acides gras dans l’alimentation remonte au début du XXème siècle. Elles ont pour vocation de raffermir et stabiliser les aliments d’où leur succès auprès des fabricants. Un grand nombre de produits alimentaires sont constitués d’acide gras trans industriel dont la margarine et le beurre clarifié. Ce dernier est souvent proposé dans les produits de grignotage, les aliments cuits au four tels que les apéritifs et les aliments frits.Il peut même atterrir dans vos repas : soupes déshydratées, quiches et pizzas.

Quel est le risque à être exposé à ces composés ?

Les risques des acides gras trans industriel

Si l’OMS compte supprimer l’acide gras trans industriel, c’est qu’il est un produit chimique toxique inutile et meurtrier. Les habitants de la planète n’ont aucune raison de continuer à ingérer ces molécules. En un peu plus clair, nos aliments peuvent s’en passer sans que cela altère leur goût. D’ailleurs, les acides gras trans produits industriellement favorisent le mauvais cholestérol au détriment du bon cholestérol.

Replace en six mesures

Réduire les acides gras trans industriel

Le choix de la terminaison REPLACE en dit long sur le plan. L’approche est un acrostiche qui comporte une série de mesures stratégiques pour éliminer complètement et durablement les acides gras trans produits industriellement.

REview : l’examen des sources alimentaires d’acides gras trans et des changements de politiques nécessaires s’impose.

Promote : la promotion du remplacement de ces composés par des huiles et des graisses plus saines.

Legislate : l’adoption des lois et des mesures réglementaires pour éliminer les acides gras produits industriellement

Asses : l’évaluation et le suivi des teneurs en acide dans l’alimentation. Elle concerne également l’évolution de la consommation auprès de la cible.

Créate awareness : la phase de sensibilisation auprès des décideurs politiques, des fournisseurs et du public sur les effets néfastes des acides gras trans.

Enforce : assurer la bonne application des politiques et des réglementations.