Dispositif de prévention incendie, les détecteurs de fumée seront obligatoires dans les foyers à partir de janvier 2016. Nombre de fabricants proposent aujourd’hui différents modèles de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée ou DAAF et il devient de plus en plus difficile de trouver le bon appareil. Quelques conseils pour vous aider à choisir un détecteur de fumée fiable.

immobilier

Détecteur de fumée, comment ça marche ?

Le détecteur de fumée est utilisé pour signaler les départs d’incendie. Pour alerter tous les habitants des lieux, un signal sonore accompagné de signaux lumineux ou vibrants pour les malentendants sera émis en signe du danger.

Certains modèles de DAAF assurent également le rôle de détecteur de monoxyde carbone émis par les appareils de chauffage. Mais dans tous les cas, sachez qu’il existe deux types de détecteurs de fumée : les appareils optiques et ceux qui fonctionnent par ionisation. Cependant, les détecteurs de fumée par ionisation sont radioactifs, et il vaut mieux se fier aux versions optiques. Ainsi, les appareils traditionnels utilisent un faisceau lumineux à LED et une cellule photoélectrique qui vont se rencontrer lorsque des particules de fumée vont éparpiller le faisceau lumineux.

L’alarme sera donc déclenchée lorsque la lumière atteindra la cellule en produisant de l’électricité.

Trouver le meilleur emplacement pour le détecteur de fumée

Parce que la fumée monte, le détecteur de fumée sera placé au plafond du couloir ou du palier. Et pour éviter les alertes inutiles, éloignez vos appareils de la cuisine et de la salle de bain.

Qui plus est, il est important de respecter une distance de plus d’un mètre entre le détecteur de fumée et les sources de chaleur, les aérations, les climatiseurs, les trappes et les fenêtres.

Et si vous habitez un loft, placez les détecteurs de fumée à moins de 3 mètres des chambres pour que vous puissiez entendre l’alarme si un incendie se déclenche durant la nuit.

Même si la loi Morange n’impose qu’un détecteur de fumée par logement, il vaut mieux utiliser plusieurs appareils pour les maisons à étage. D’ailleurs, il existe des modèles de détecteurs de fumée « interconnectables » adaptés aux grandes habitations où tous les appareils sonneront l’alerte même si un seul a détecté un début d’incendie.