L'une des grandes problématiques de notre économie, tout comme de notre société au sens le plus large, c'est la gestion des déchets. Tous les jours en effet, chaque individu en produit une certaine quantité, et cela concerne même les plus jeunes de nos concitoyens. Ainsi des couches culottes aux emballages de paquets de cigarettes, en passant par le sachet en papier dans lequel la boulangère met la baguette ou encore le pot de yaourt vide que l'on jette à la poubelle, tout cela s'accumule. Or il faut à un moment donné que cela soit pris en charge.

Les déchets hospitaliers : des détritus pas comme les autres

Pour ce qui concerne les déchets ménagers, nous avons la chance d'avoir tout de même, en France, la possibilité de faire du tri sélectif à domicile, et les enfants apprennent très tôt à le faire, à l'école. De plus un réseau de recyclage de ces déchets triés est en place pour assurer une deuxième vie à de nombreuses matières, quand cela est possible. Mais dans certains contextes, c'est bien plus délicat, en particulier à l'hôpital : les déchets y sont en effet d'une nature toute différente. C'est pour quoi a été mis en place une gestion des déchets hospitaliers par une société spécialisée, qui vient chercher les conteneurs pleins sur place pour les remplacer par des vides.

La gestion des déchets à l'échelle mondiale

Or si l'on parle de déchets domestiques et médicaux, on peut aussi parler de déchets dangereux, ceux qui sont générés par les activités industrielles et par les centrales nucléaires. La gestion de ces types de déchets est encore plus délicate, puisque pour certains on ne peut pas les recycler et que pour d'autres, il n'existe pas d'endroit où leur stockage ne causerait pas de danger. Heureusement que les instances internationales comme locales tentent de trouver des solutions et que les entreprises pollueuses tentent de réduire la masse de ces résidus.