Sans le savoir, nous vivons avec des menaces plus ou moins considérables dans la vie quotidienne. En fonction de ce que nous faisons tous les jours, nous nous exposons à des effets indésirables et involontaires. La nature, elle aussi nous présente des dangers à notre santé sans que nous le constations. Des personnes s’étonnent en apprenant par leur médecin qu’ils sont malades. En vieillissant, d’autres constatent par la dégradation de leur faculté qu’ils ne sont plus à leur état d’antan. La vue est en général le premier sens chez l’Homme qui subit des dégâts provoqués par la vie.

Qu’est-ce qui abîme notre vue ?

Naturellement, cette lumière visible qui nous permet de voir contient différentes sortes de lumière. Nous ne pouvons pas les distinguer à l’œil nu, mais il faut savoir que certaines d’entre elles sont nocives. D’un autre côté, l’évolution de la technologie a envahi notre vie par des outils munis d‘écrans de toutes sortes. Ce sont ces écrans qui détruisent petit à petit notre vue par les mêmes lumières nocives que le soleil émette.

La lumière bleue émise par ces sources lumineuses est la principale ennemie de l’œil. Notre vue se relâche au fur et à mesure que la rétine de l’œil vieillit. Or, la lumière bleue accélère le vieillissement de cette rétine. Pour les besoins de la vie, nos yeux sont obligés de s’exposer à ces lumières dangereuses. C’est ainsi que la dégénérescence maculaire liée à l’âge fait son apparition. Face à ce danger, des chercheurs ne cessent de mettre à jour de nouvelles inventions pour diminuer les risques.

Une précaution ingénieuse

C’est une usine qui se situe dans une banlieue à Lyon qui prend en charge la recherche de solution contre ce danger. Elle porte l’enseigne Essilor et c’est une spécialiste des verres haut de gamme. Elle vient de produire des verres de lunettes qui sont des verres de photo-protection sélective.

Le principe de filtrage est le seul moyen d’empêcher la lumière inutile d’atteindre nos yeux. Cette technique consiste à tamiser la lumière en retenant la partie considérée comme nuisible. Ces verres de lunette sont récemment mis sur le marché et ils ont la réputation de pouvoir séparer les deux parties de la lumière bleue.

Ainsi, ces verres laissent passer la lumière bleu-turquoise et renvoient celle qui tire sur le violet. La première est indispensable pour la santé en régularisant l’horloge biologique du corps. La deuxième partie est plus énergétique, donc elle risque d’attaquer la rétine. Cette innovation, le « Eye Protect System » est le fruit du labeur du fabricant Essilor qui est le premier à produire ce système. Les verres intégrés de ce système retiennent les rayonnements nocifs.

Des ajouts supplémentaires peuvent être apportées à ces verres en fonction des besoins des utilisateurs. Les opticiens peuvent commander des lunettes munies d’une fonction anti-UV, anti-statique ou anti-reflets. Le système EPS est combiné à l’apposition de multiples couches additives qui nécessite certaines étapes de fabrication. L’ensemble de ces technologies peut réduire jusqu’à 45 % les dégâts que la rétine risque de subir. Ce genre de paire lunettes se vend entre 15 euros et 25 euros et elles sont déjà disponibles dans les boutiques.

En effet, il faut penser à protéger nos yeux contre cette lumière bleue pour éviter de voir notre vue se dégrader. Les utilisateurs qui sont constamment obligés de rester devant les écrans de leurs ordinateurs sont les plus exposés à ces risques. Un écran de télévision et celui de notre téléphone émettent aussi la lumière identique et mérite d’être pris en considération. Il est alors conseillé de porter des lunettes munies des verres qui intègrent le système EPS. Nos opticiens sont là pour nous prescrire les verres de lunettes adaptés. A présent, il est temps de décider, car il est possible que nous soyons déjà parmi ceux qui s’exposent à ce risque.