Conscients de la hausse du taux d’insécurité, les fournisseurs d’accès à Internet proposent désormais tout un système de télésurveillance. Efficace pour garantir notre sécurité, cette mesure implique quelques démarches indispensables.

Vulgarisation de la domotique

Grâce aux derniers systèmes de domotique et aux objets connectés, nous disposons d’une nouvelle approche efficace pour garantir notre sécurité. En effet, le box Internet et les caméras de surveillance sont là pour transmettre en temps réel les données enregistrées. Comme sur ce site, les caméras (IP) de télésurveillance connectées investissent les pièces du domicile.

sécurité-surveillance

Un « sentiment de sécurité »

Pour prévenir les cambriolages et les attaques à main armée, les particuliers investissent désormais dans les systèmes de vidéosurveillance. Qui plus est, les kits de télésurveillance sont faciles à mettre en place et tout le monde peut désormais installer sa propre mesure de sécurité.

Entre sécurisation, vie privée et attaque virtuelle

Même s’ils sont faciles à installer, ces dispositifs de télésurveillance restent toujours des dispositifs techniques importants. Pour prévenir les risques de menaces virtuelles, il faut veiller à demander une sécurisation optimale. En effet, si les hackers n’ont pas du mal à pirater les cartes bancaires, les réseaux wifi et les comptes web, ils seront ravis de pénétrer dans un système de sécurité. Pour y arriver, ils peuvent se servir du système de télésurveillance pour détourner les informations à leur compte. Il leur serait donc facile de chronométrer les temps d’occupation, repérer les objets de valeur et déjouer les alarmes sécuritaires.

Respect des normes d’utilisation

Même s’il s’agit d’une utilisation privée, la mise en place de caméras de surveillance implique le respect de certaines lois visibles sur le site de la Cnil . C’est le cas de la protection de la vie privée et du Code du travail. Par exemple, la caméra domotique doit être installée de manière à ne jamais filmer au-delà des limites de la propriété. Cela permet d’éviter d’éventuelles réclamations de droit à l’image des voisins ou des invités. Dans le cas où une tierce-personne travaille dans la maison, il vaut mieux suivre les normes de cyber surveillance professionnelle encadrée par le Code du travail et informer les salariés concernés.