Récemment, une mobilisation a réuni plusieurs Afro-Américaines aux États-Unis. Elles se sont manifestées pour lutter contre l’inégalité dans le pays, surtout du point de vue politique. D’après leurs dires, elles ne sont pas assez représentées au congrès.

En effet, il est rare de voir des femmes de race noire dans les assemblées. D’après les chiffres, elles n’ont que 3 % des sièges au niveau fédéral. Pourtant, les femmes noires sont nombreuses aux États-Unis.

Cela pour dire qu’elles veulent changer la donne, en soutenant la candidature des Afro-Américaines pour les élections à venir.

Une lutte continuelle pour la justice

afro américains

Les femmes noires, contrairement aux autres races, font l’objet de discrimination dans le pays. Cette inégalité de traitement est aussi visible sur le plan politique. Au sénat, comme dans la Chambre des représentants, elles ne sont pas majoritaires. La plupart des sièges sont remportés par les hommes blancs. C’est la raison pour laquelle, de nombreuses Afro-Américaines se sont mobilisées le samedi 29 septembre dernier à Washington au nom du principe d’égalité entre tous les citoyens américains.

En outre, elles s’attaquent également à la question de représentativité qui fait partie des sujets les plus virulents de la démocratie.

Au fond, ces femmes noires revendiquent la justice, qu’elles jugent presque inexistante dans le pays. En cause, elles ne reçoivent pas assez de protection de la part de l’État lorsqu’elles sont victimes d’agressions sexuelles. Elles se sentent discriminées à cause de leur peau de peau. D’après une étude menée en 2014, une femme noire sur cinq est victime de viol au cours de sa vie. Mais au lieu de dénoncer, elle préfère garder le silence, car elle pense ne pas recevoir assez d’appui.

Lors de cette mobilisation, l’affaire du juge Brett Kavanaugh est aussi revenue sur le tapis. Pour résumer, cette figure d’autorité est accusée par les Afro-Américaines d’agresseur sexuel. Elles scandent dans ce cas qu’il parte afin de rétablir la justice dans le pays. Toutefois, dans le but de rassembler plus de preuves à ce sujet, une enquête est encore en cours. Dans les prochains jours, des explications sur ce thème virulent pourront bien émerger.

Des femmes noires au pouvoir

Stacey Abrams, candidate en Georgia

Si dans le passé, il était inimaginable de voir des femmes noires se présenter à l’élection, ce n’est plus le cas actuellement. Tout simplement parce qu’elles sont désormais nombreuses à se porter candidates pour les élections à venir.

Si elles sont élues en novembre, elles vont pouvoir être représentées comme il faut au Congrès. Ainsi, les femmes noires pourront revendiquer directement les intérêts des Afro-Américains dans l’hémicycle.

Mais la présentation de ces Afro-Américaines n’est pas seulement limitée aux fonctions fédérales. En effet, elles souhaitent également briguer des responsabilités locales, c’est-à-dire dans les États fédérés.

Si l’on s’en tient aux sondages, une femme d’origine noire pourrait remporter le poste de gouverneur dans l’État de Géorgie. C’est la première fois que cela arrive dans le pays. Après tout ! le monde n’est pas contre tout changement, à condition qu’il soit profitable à la plupart des citoyens. L’affaire est donc à suivre de très près !