Depuis l’entrée en vigueur de la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010, la présence de détecteur de fumée dans les lieux d’habitations est dorénavant obligatoire sur le territoire français. Mais comment choisir cet équipement et comment l’installer ?

Détecteur fumée

Les critères de sélection d’un détecteur de fumée

Régler les petits problèmes d’électricité et de plomberie dans la maison n’est toujours pas chose facile, surtout si l’on n’est que des bricoleurs amateurs. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à trouver de l’aide gratuite sur des sites comme www.bricoleurpro.com ou encore www.bricorum.com par exemple. Maintenant, concernant les détecteurs de fumée, les particuliers ont jusqu’au 1er janvier 2016 pour en poser dans leurs maisons ou leurs appartements.

Quelques impératifs seront à respecter lors de leurs achats. Pour s’assurer que l’appareil soit entièrement fiable, ne passer commande que des modèles estampillés CE avec la labellisation NF EN 14 604. Attention, à cause de leur radioactivité, les détecteurs fonctionnant sous ionisation sont à proscrire. Renseignez-vous bien avant de faire votre choix.

Généralement de forme arrondie et de couleur blanche, un détecteur de fumée basique se négocie moyennement à quinze euros. Toutefois, le prix peut varier et atteindre facilement le double selon ses options, son autonomie et de la durée de vie de sa batterie. Parmi les fonctionnalités supplémentaires sont la télécommande, l’interconnexion, la mode sourdine… Lors de son achat, l’appareil est déjà livré avec une pile au lithium, ou alcaline.

L’installation d’un détecteur de fumée

Une petite remarque importante. Il convient de faire la distinction entre un détecteur de monoxyde de carbone et de fumée. Les deux appareils se ressemblent beaucoup, mais n’ont pas du tout les mêmes fonctions. Quant à l’emplacement du gadget qui nous intéresse aujourd’hui, ce dernier doit-être solidement fixé au plafond de la pièce, si possible au centre.

En outre, un périmètre de dégagement de trente centimètres doit-être observé par rapport aux murs. L’appareil est très facile à mettre en place et ne nécessite souvent pas l’intervention d’un technicien. La chose à faire est de lire est de respecter minutieusement la notice d’installation.

Et dans le cas où le logement à des lieux de passage, privilégiez plutôt ces zones en éloignant toutefois l’appareil de la salle de bain et de la cuisine. Autrement, vous aurez à gérer des déclenchements intempestifs à répétition.   Ne pas également oublier d’en mettre dans les chambres à coucher occupées par des fumeurs. Pour les grandes maisons, en installer dans chaque pièce, sinon à chaque étage pour les immeubles.