Le non-respect des règles est encore un problème sur la route. Entre les automobilistes pressés et roulant au-dessus de la limitation de vitesse, les automobilistes se garant sur les places handicapées alors qu’ils n’ont pas la vignette ou les automobilistes ne respectant pas les consignes pour la pollution, les infractions sont encore trop nombreuses et doivent être punies. Cela en va de la vie des autres usagers et de la planète.

Réviser son Code de la route

Les jeunes passant leur permis de conduire sont invités à apprendre correctement leur Code de la route. En ayant cet apprentissage complet, ils devraient prendre conscience que la route n’est pas un lieu où nous pouvons faire ce que nous voulons. Comme dans la vie de tous les jours, il y a des règles et des personnes à respecter. Ces règles sont établies pour répondre à des besoins croissants en matière de respect d’autrui et de la planète sur laquelle nous vivons. Dans les révisions du Code de la route, les jeunes sont préparés et mis en condition dans ce sens. Pour les personnes ne passant pas le permis de conduire et préférant se tourner vers une voiture sans permis, il est tout de même recommandé d’avoir des notions poussées au niveau du Code de la route. Des services en ligne gratuits existent pour passer des tests de connaissance et pour avoir plus d’informations à ce sujet. Cela ne coûte rien, à part un peu de temps. Mais qu’est-ce qu’un peu de temps au regard de la vie d’autrui ? 

Les nouvelles dispositions en matière de lutte contre les incivilités routières et la pollution

Sur les autoroutes, les routes départementales et d’autres routes encore, des caméras de surveillance sont disposées à plusieurs endroits. Selon le décret 2016-1955 du 28 décembre 2016, ces équipements permettront de constater certaines infractions au Code de la route. Vous n’avez pas respecté les distances de sécurité, vous êtes en excès de vitesse ou vous utilisez votre téléphone portable au volant ? Dorénavant, les équipements pourront détecter cela et vous envoyer la note chez vous. Ces nouvelles dispositions ont de quoi faire réfléchir si l’on ne souhaite pas se retrouver avec un nombre affligeant d’amendes.

Pour la pollution, les dispositions deviennent également de plus en plus sévères. La vignette Crit’air, par exemple, devient obligatoire dans les zones à forte pollution ou encore lors des journées avec des pics de pollution. Des bonus / malus sont également réévalués en fonction de l’émission de CO2 de votre véhicule.