De nombreuses personnes se consacrent à l’élevage de dindes domestiques. Tant pour la consommation personnelle que pour la commercialisation de leur viande.

En plus d’être un plat typique dans plusieurs pays, le succès de la dinde sur nos tables provient de la qualité de sa chair, qui constitue une alternative succulente au poulet.

Les propriétés nutritionnelles garanties par la viande de dinde, comparées à celles d’autres animaux, ont fait qu’elle a commencé à être de plus en plus présente dans les ménages.

Très bonne alternative

Elever des dindes chez soi

Nous parlons d’une viande blanche plus complète et plus légère, pauvre en sodium, contenant moins de calories et moins de matières grasses. La viande de dinde contient également plus de protéines, de calcium et de vitamines que la poitrine de poulet.

Elle renferme également moins de cholestérol. Elle représente ainsi une excellente alternative pour tous ceux qui ne peuvent pas consommer de la viande dite rouge.

Bien entendu, la qualité du produit final dépend de nombreux éléments. Pour cette raison, afin de pouvoir exploiter une ferme de dindes domestique appropriée, chaque éleveur doit veiller à ce que ses animaux vivent sainement et mangent de manière équilibrée et sûre.

Élevage de dindes domestiques

dindes domestiques

Cet oiseau gallinacé, bien que mince, avec de longues pattes, ne peut pas voler. Le problème principal est que ses ailes sont doubles. Il peut mesurer jusqu’à un mètre de hauteur et son poids peut varier de 4 à 20 livres.

Au cours des premiers mois de leur vie, les jeunes dindes passent leurs journées sous la protection de leur mère. Dans un environnement naturel, l’élevage de dindes domestiques contemple toutes les étapes de la vie du spécimen : de sa naissance à sa capacité de se nourrir.

Son menu du jour comprend des insectes, des céréales, des feuilles et de petites pierres, pour faciliter la digestion. Ajoutez à cela des fruits, des glands et autres espèces sauvages. Les dindes se nourrissent également de vers de terres, d’escargots, de larves d’insectes, de graines, de son de blé, de légumes et de céréales.

Créer un troupeau avec plusieurs dindes

troupeau avec plusieurs dindes

S’il existe des sites de reproduction comptant un grand nombre de dindes, d’autres formes d’élevage sont habituellement utilisées.

Certaines des techniques d’élevage les plus connues exigent que la dinde reste dans un incubateur avec le fond recouvert de papier, sur lequel sa nourriture est placée, dès les premiers jours de la vie.

Dans cette pièce spéciale, il est nécessaire de placer des lampes de 120 ou 250 watts au-dessus des animaux afin que la température ambiante se situe toujours autour de 34 degrés.

Après cette période d’incubation, le régime de l’animal de ferme sera garanti par un alimentateur. Ce récipient et celui de l’eau doivent toujours garantir une quantité suffisante pour l’alimentation correcte de 25 dindes, ce qui, évidemment, commencera désormais de concert.

Les dindes seront tenues à l’écart de la chaleur des lampes, mais placés de manière à pouvoir atteindre facilement les graines et l’eau avec leur propre bec.

Pendant les premières semaines d’élevage de dindes domestiques, il est recommandé que leur régime alimentaire contienne 30 % de protéines dans chaque ration et qu’un ajout de maïs et d’avoine soit ajouté au cours des 14 premières semaines.

80 jours après l’éclosion des petits, vous pouvez ajouter des pommes de terre et des céréales à leur régime alimentaire et laisser les oiseaux libres de manger de l’herbe.

Il est préférable d’éviter les aliments commerciaux, car ils réduisent la qualité de la viande. Il faut également empêcher les dindes de grossir excessivement, car leurs dimensions anormales peuvent être le symptôme d’un élevage trop artificiellement soutenu.

Rappelons en effet que les consommateurs savent parfaitement que plus l’élevage est naturel et biologique, meilleure est la qualité de la viande achetée et consommée.

Prendre soin de la santé de ses dindes domestiques

la santé de ses dindes

Les femelles sont capables de se reproduire à partir de trois ans, mais ne peuvent le faire qu’au printemps. Pendant ce temps, elles peuvent pondre 8 à 15 œufs, qu’elles vont ensuite couver pendant environ 28 jours.

Afin de garantir le bien-être de la dinde et la bonne qualité de la viande, il convient de prendre en compte certaines précautions. Par exemple, vous devez isoler les oiseaux malades afin de réduire le risque d’infection et de transmission de maladies.

Un autre point important concerne les mesures préventives visant à réduire le niveau de cannibalisme. D’une part, la dinde devrait avoir suffisamment d’espace pour bouger et s’éloigner. Et aussi pour sortir paître, ainsi que pour se protéger du soleil et de la chaleur.

Une fois suffisamment développée, mais encore jeune, il est conseillé de lui couper le bout du bec pour éviter les risques de collision et de se faire un bisou, situations pouvant même causer la mort d’un des mâles du groupe.