La bronchiolite est une infection virale qui affecte les voies respiratoires. Elle se manifeste surtout en hivers et touche principalement les enfants de bas âge.

Cette maladie peut être fatale chez les bébés si elle n’est pas prise en charge très rapidement. Comment faire pour soigner et soulager ce mal en attendant les premiers soins ?

Les symptômes de la bronchiolite

En général, la maladie débute par un rhume accompagné d’écoulements nasaux importants. Votre bébé éternue, tousse d’une manière sèche et refuse catégoriquement de manger quoi que ce soit.

Il peut aussi avoir une légère fièvre durant les deux à cinq jours suivants. La toux devient quinteuse et la respiration sifflante.

Ses lèvres deviennent sèches à cause de la déshydratation. Dans ce genre de situation, le bébé a du mal à s’hydrater correctement.

Les traitements administrés au nourrisson

traitements administrés au nourrisson

Cette infection sévère a besoin d’un traitement médical adéquat. C’est pour cette raison qu’il faut consulter un médecin le plus vite possible si vous constatez que votre enfant n’est pas du tout à l’aise. Les médicaments réduisent les sécrétions nasales et désinfectent la rhino-pharyngée. Ainsi, votre enfant n’aura pas du mal à respirer normalement.

Pour combattre la fièvre, il donne des antipyrétiques. Le sérum physiologique ou un autre traitement apparenté sert à décongestionner le nez.

Parfois, ces médicaments sont accompagnés de quelques séances de kinésithérapie respiratoire. Mais, cela dépend de l’état du bébé. Les antibiotiques ne sont pas obligatoires sauf en cas de surinfection bactérienne.

Aérer régulièrement la chambre du petit

Aérer régulièrement la chambre du petit

Pour que l’air soit toujours bien frais dans toute la pièce, vous devez aérer la chambre de votre enfant tous les jours.

Il ne faut pas que l’air devienne trop sec ou insuffisant, car ce n’est pas bon pour la respiration du petit. Cela permet aussi d’assainir l’air et d’empêcher que la chambre devienne un nid à microbes.

Déboucher le nez

Aérer régulièrement la chambre du petit

N’hésitez pas à déboucher le nez de votre enfant en utilisant du sérum physiologique. Nettoyez plusieurs fois par jour, notamment avant les repas ou la tétée. De cette manière, il sera plus à l’aise et cela l’empêchera aussi de vomir lorsqu’il mange.

Fractionner les repas

Fractionner les repas

Lorsqu’un enfant est atteint de la bronchiolite, il perd son appétit puisqu’il ne peut pas respirer convenablement. Pour l’aider à manger, vous devez fractionner ses repas en petites quantités. Ainsi, il ne risquera pas de régurgiter ce qu’il a avalé.

Boire régulièrement

Boire régulièrement

L’hydratation est très importante lorsqu’un bébé tombe malade. En effet, la bronchiolite peut entrainer la déshydratation extrême. Donc, soyez très vigilant. Votre enfant n’est pas forcément obligé de boire une grande quantité d’eau, il faut seulement qu’il boive régulièrement.

Faire de la kinésithérapie respiratoire

kinésithérapie respiratoire

Cette méthode permet d’évacuer les sécrétions qui stagnent dans la voie respiratoire vers la bouche du bébé. Effectivement, il n’est pas encore capable de le faire tout seul, c’est pour cela qu’il a besoin d’aide.

La kinésithérapie respiratoire est un traitement important lorsqu’un enfant est atteint de bronchiolite. Elle facilite la libération et le dégagement des voies aériennes.

Le nombre de séances est prescrit en fonction de son amélioration. D’ailleurs, elle n’est pas du tout obligatoire, mais dépend de l’état du nourrisson.